Coup de balai sur le site

J’ai décidé de recentrer ce blog sur la voyance et de supprimer par conséquent la majorité des articles traitant d’autres sujets. Ceux-ci sont consultables sur d’autres sites tels que KAosphOruS, EzoOccult, Rat Holes, Kabbale en ligne, etc. – Cf la rubrique Liens qui sera très bientôt mise à jour -. Ce ménage a donc également pour finalité d’éviter les doublons, chaque site étant plus ou moins spécialisé. Désolée pour l’inconfort que ce tri pourrait occasionner. Pour me faire pardonner, voilà un gâteau au chocolat avec des macarons :

*

Melmo008

Le Baphomet, Figure de l’ésotérisme templier

« Oui, nous abordons ici le fantôme de toutes les épouvantes, le dragon de toutes les théogonies, l’Arimane des Perses, le Typhon des Égyptiens, le Python des Grecs, l’antique serpent des Hébreux, la vouivre, le graouilli, la tarasque, la gargouille, la grande bête du Moyen Âge, pis encore que tout cela, le Baphomet des templiers, l’idole barbue des alchimistes, le dieu obscène de Mendès, le bouc du sabbat. »

Éliphas Lévi, Dogme et Rituel de la Haute Magie.

*

Co-signé par Spartakus FreeMann et Soror D.S., l’ouvrage Le Baphomet, Figure de l’ésotérisme templier & de la franc­ maçonnerie, retraçant la lente élaboration du mythe de Baphomet, vient de sortir aux  éditions Alliance Magique.

Le Baphomet, Figure de l’ésotérisme templier 02

Acheter cet ouvrage sur le site Amazon.fr.

Acheter cet ouvrage sur le site de la FNAC

Continue reading →

Arbitrage

Melmo074Par Michel Tournier

On ne donnerait pas une idée fausse de la philosophie en disant qu’elle arbitre le duel qui oppose dans la connaissance le sujet connaissant et l’objet connu. Ce duel peut se conclure par le primat total de l’un des termes sur l’autre. Quand l’objet l’emporte totalement sur le sujet, on parle de réalisme absolu. C’est la philosophie adoptée implicitement — et même inconsciemment — par les scientifiques. Selon cette vue, la rationalité est le privilège exclusif du monde extérieur. Les choses sont totalement rationnelles ; elles sont rationnelles jusqu’à l’os, bien que d’une façon de plus en plus subtile et fine à mesure que l’on pénètre leur structure. Toute l’irrationalité se trouve du côté du sujet connaissant, magma grouillant d’ignorances, de superstitions, affections et autres formes de vésanies. L’histoire de la science n’est que celle de l’autonettoyage du sujet qui doit à force de discipline se débarrasser de tout ce fatras pour devenir totalement transparent à l’ordre du monde. A l’opposé de ce réalisme absolu, l’idéalisme absolu — d’un Malebranche ou d’un Berkeley — dénie toute espèce de réalité au monde extérieur. Les choses n’ont d’existence qu’autant qu’elles sont perçues («esse est percipi») et leurs qualités découlent entièrement de l’activité du sujet. Toutes les théories philosophiques de la connaissance se situent quelque part entre ces deux extrêmes.

Michel Tournier, « Jules Verne ou le bonheur enfoui ».

Cro-Magnon a-t-il mangé Néandertal ?

Par Atebasha

A l’heure où les questions se bousculent et où les théories abondent pour expliquer la disparition de notre cousin Homo Neanderthalensis il y a près de 25 000 ans, après un règne de plus de 200 000 ans, le titre parait bien accrocheur. Surtout quand la théorie du génocide de Néandertal est en vogue, bien qu’elle soit largement décriée au vu des dernières découvertes, notamment le fait que la cohabitation des deux bonshommes ait duré plus de 10 000 ans. Mais alors, quid du cannibalisme ? Nous sommes nous repus gaiement de la seule autre humanité que nous ayons connus ?

En 2009, une découverte fait du bruit. Et des gros titres ne tardent pas à fleurir dans les revues scientifiques (comme le Journal of Anthropological Sciences n°87) et divers sites internet d’actualité ou de publications scientifiques vulgarisées. Ainsi, le néophyte peut lire un peu partout « Homo Sapiens a-t-il dévoré Néandertal ? » Et bam, sous-entendu, une nouvelle théorie où nous sommes la cause de l’extinction de notre cousin vient de sortir. Basée sur quoi ? Sur du solide.

Continue reading →

Ni Dieu ni mètre

Vitruve01Par Melmothia

Voilà comme promis, un topo sur ce que je pense des relations entre Magie et Science. *boit une gorgée d’eau, se racle la gorge * … Ahem. Je voudrais d’abord préciser que je parle ici de « science moderne », c’est-à-dire de la science telle qu’on l’entend depuis la fin du XIXe siècle et non de quelque grec en jupette dont la conception du monde ne saurait être comparée à la nôtre.

Comme vous le savez sûrement, la science moderne s’est constituée en adoptant « la méthode scientifique », ensemble de principes régissant la production de connaissances, dont le principal est « la méthode expérimentale » qui se caractérise par la succession : observation, hypothèse, expérimentation, validation ou réfutation de l’hypothèse.

Un chercheur qui veut, par exemple, vérifier l’hypothèse « l’excès de café donne des migraines », commencera par mettre en place un protocole expérimental : dix cobayes avaleront trente tasses de café par jour, tandis qu’un groupe témoin prendra de la chicorée ou du déca. Viendra ensuite le moment de compter les migraines et d’appliquer aux résultats une analyse statistique afin de vérifier s’ils sont raisonnablement significatifs. Si c’est le cas, l’expérimentateur peut conclure à une corrélation entre « boire du café » et « avoir des migraines »… Facile ? Pas du tout, mais pour aller vite, admettons qu’aucun biais farceur ne s’est glissé dans le protocole, en bout de course, notre brave expérimentateur pourra donc conclure que la cause (le café) favorise telle conséquence (des migraines) & donc prédire que si vous buvez trente tasses de café par jour, vous aurez x pour cent de chances d’enchaîner avec de l’aspirine.

Continue reading →

L’Anti-Apocalypse

SourisPar Hakim Bey

En provenance des Communiqués Inspirés de l’Observatoire Maure :

1. La montagne a bougé et il n’y avait pas de montagne. Un buisson trembla, habillé de flammes. Il n’y avait nulle fumée, nul feu. Une voix s’éleva du buisson. Il n’y avait aucune voix, aucun buisson. Le ciel s’ouvrit là où il n’y avait nul ciel.

2. L’Ange Polaire, dont le corps est l’axe de la terre, dont la voix est l’aurore, apparaît dans la lumière de la Ténèbre, toute la nuit et tout le jour sont au sein du corps de la planète. Il arrive chevauchant la gloire d’un orage électronique, et l’ange parle alors au travers d’une radio cassée.

3. Salutations, salut, hello. J’apporte un message délivré à partir de la longueur d’onde des origines. Retransmettant sur vos équipements, je ne peux m’exprimer de manière précise, mais je peux m’exprimer dans le probable.

4. Je suis venu vous annoncer l’annulation de l’apocalypse. C’est la vérité, annulés les Cavaliers, la Bête 666, le mega-massacre, les océans rouges, tout est annulé.

Continue reading →