Etiquette «Melmothia»

Donjon et Dagon

 La forteresse noire, Francis Paul Wilson  « Woermann découvrit le donjon quand la colonne éparpilla un petit troupeau de chèvres arrêtées dans un virage particulièrement serré. Il lui fit tout de suite une impression étrange quoiqu’assez favorable. La bâtisse avait la forme d’un château, mais sa petite taille interdisait de lui attribuer ce nom ; …

Effraction mentale, Joachim Körber

Fraîchement débarqué d’Allemagne avec sa fille Amy, pour mener des recherches en parapsychologie dans un institut américain perdu au milieu du désert, le docteur Stefan Hellmann découvre qu’on lui caché des informations sur son prédécesseur, un certain Wentworth censé avoir démissionné quelques semaines plus tôt. Il n’aura pas besoin de chercher…

Vous le voulez Tatare votre stecak ?

Au Vème siècle, les Thraces, installés à l’aise puisque leur territoire couvre notre actuelle Bulgarie, Roumanie, Serbie, Macédoine, le nord de la Grèce et le nord-ouest de la Turquie, ont la surprise de voir débarquer des tribus slaves, qui s’installent dans leur belle et grande région, romaine depuis -46, au point de devenir majoritaires. Ceux-là se sont dépêchés de quitter leurs propres terres pour cause de Khasars…

Le Pendule Divinatoire

Il y a quelques années, ma mère s’est offert le manuel du parfait petit radiesthésiste. Sans doute parce qu’elle pratiquait déjà la voyance dans les cartes et autres joyeusetés, assez rapidement ses tentatives ont été fructueuses. Non, elle n’a pas trouvé le robinet de la cuisine, bande de mauvaises langues ! D’ailleurs son but était la divination. Le pendule a en effet cette particularité de servir d’outil à la fois…

Encre de Shin

Bien que la Renaissance soit gorgée d’ésotérisme comme un baba l’est de rhum, les historiens s’efforcent de l’oublier ou dans le meilleur des cas, s’excusent de devoir ainsi exposer les parties honteuses de la pensée. On tolère les débordements de l’inquisition, on supporte quelques désavantages aux bon côtés de l’humanisme, mais pas de pentagramme. Non, ça, vraiment, on peut pas…

L’invention du single

Cette légende circule encore aux soirs de veillées, lorsque le crépuscule descend sur la plage. Alors qu’on régurgite son mélange malibu-vodka-orange dans un coin de flots, elle reprend vie, comme éternelle, sous les doigts d’un troubadour à qui on a crié l’instant d’avant « Non, pas Jeux interdits ! » Les anciens la connaissent par cœur, les jeunes la fredonnent, cette histoire de l’homme qui s’offusquait…