Voyance

Articles sur les différents supports de voyance, les techniques et des réflexions sur la divination en général.

Publications

Publications de l’auteur et des amis de l’auteur (pour entrer dans la catégorie « amis de l’auteur », il faut lui offrir une bière).

Esotérisme & Magie

Techniques magiques & articles portant sur l’Esotérisme et la Magie en général.

Histoires étranges

Légendes urbaines, cryptozoologie, mystères, histoires étranges qui font brrr dans le dos. Ne pas prendre cette section trop au sérieux.

Billets d’Humeur

Réflexions, sautes d’humeur et coups de gueules liés ou non à l’ésotérisme.

Accueil » Histoires étranges

Hantise carabinée

Déposé par dans 10 décembre 2009 – 20 h 07 minPas de commentaire

Lorsque le 30 septembre 1862, Sarah Lockwood Pardee devient Sarah Winchester, elle épouse du même coup l’entreprise qui a rendu son époux richissime et lui occasionnera des cauchemars durant plus de trente ans.

Oliver Winchester, le beau père de Sarah a fait fortune en rachetant la Volcanic repeating arms company, dont son fils héritera en 1880. Or, comme son nom l’indique la Volcanic repeating arms company (dont Oliver Winchester modifiera ultérieurement le nom en Winchester repeating arms company) est spécialisée dans la fabrication d’armes à feu dont la fameuse carabine Winchester 73, « l’arme qui a conquis l’Ouest ».

De son marchand de gadgets mortels, Sarah aura une petite fille, Annie Pardee Winchester, qui mourra quelques semaines après sa naissance. La jeune femme tombe alors dans une profonde dépression. Le couple n’aura pas d’autres enfants.

Lorsqu’une quinzaine d’années plus tard, son mari décède de la tuberculose, un an après avoir officiellement hérité de la compagnie familiale, elle décide soudain de quitter le Connecticut pour la Californie. L’histoire veut qu’après la mort de son époux, elle ait consulté un médium qui lui aurait conseillé d’abandonner son domicile de New Haven pour aller construire à l’Ouest une demeure destinée à procurer le repos aux âmes des victimes tombées sous les coups la carabine Winchester. Pour se protéger des esprits, lui aurait précisé le médium il ne faudra jamais cesser de bâtir – sans quoi, elle mourra à son tour.

Histoire ou légende, toujours est-il que Sarah Winchester dépensera plus de 5 millions de dollars durant les 38 années de la construction perpétuelle d’une demeure que l’on peut de nos jours, visiter avec guide, histoires à glacer le sang et pour les plus chanceux, fantômes en prime.

winchester_color

Sarah Winchester, née en 1839 à New Haven, dans le Connecticut, fille de Leander Pardee et Sarah W. Burns.

Image extraite du site Extraordinary Intelligence.

La « Maison Winchester » classée au patrimoine des monuments Américains, occupe 4000 mètres carrés de terrain, comporte 160 pièces, 467 portes, 40 escaliers, 10.000 fenêtres, 17 cheminées, et quelques curiosités telles que des portes donnant sur le vide ou sur des murs de brique, des escaliers conduisant au plafond ou ramenant au même endroit, des placards sans fond et des fenêtres construites à même le sol. La légende veut que les fantômes ne possédant ni reflet ni ombre, la maison ne possède que deux miroirs et que les éclairages aient été conçus de façon à ne projeter aucune ombre.

Inaugurée en 1884, la construction se poursuivra 24 heures sur 24 jusqu’à la mort de Sarah en 1922, faisant enfler régulièrement la maison de nouvelles excroissances. C’est aux esprits que la veuve Winchester fait appel la nuit pour connaître les plans des futurs agrandissements et modifications. Certaines parties seront ainsi construites, puis immédiatement démolies à la demande des défunts. Pour cela, elle s’isole dans une pièce entièrement dédiée aux communications spirites et dans laquelle personne d’autre n’a le droit de pénétrer. Cette « pièce bleue », utilisée pour contacter les « bons » esprits tandis que le reste de la maison est architecturalement conçu pour égarer les « mauvais », comporte une entrée et trois sorties, c’est-à-dire trois accès qui ne s’ouvrent que de l’intérieur ; une fois franchie, la porte se referme derrière le visiteur qui ne peut plus retourner sur ses pas.

De jour comme de nuit, Sarah Winchester demande à ses domestiques de faire sonner régulièrement la cloche sur le toit de la demeure, pour invoquer les morts. Aujourd’hui, paraît-il, elle ne sonne plus que les vendredis 13, un chiffre sacré pour Sarah qui le répercutera à de multiples reprises dans la bâtisse, allant jusqu’à faire souder une treizième chandelle à chacun de ses chandeliers.

winchester02

Escalier menant au plafond

Image extraite du site Haunted America Tours.

Winchester03

Porte donnant sur le vide

Photographie par Thomas Roche, sur Thomas Roche’s photostream.

En 1906, la maison qui comporte alors 7 étages s’effondre en partie lors du tremblement de terre de San Francisco. Prenant l’événement comme une signe que l’au-delà désapprouve l’échafaudage, Sarah décide de l’étendre désormais vers l’arrière plutôt que de continuer de construire en hauteur.

Bien entendu, après son décès, et bien que la vieille dame soit morte tranquillement dans son sommeil, à l’âge respectable de 83 ans, les légendes urbaines vont pousser aussi vite que l’ont fait les aberrations architecturales. Certains parlent de suicide (faux), d’autres prétendent que les domestiques ne restaient jamais très longtemps au service de la veuve Winchester (également faux), un grand nombre de gens pensent que la maison est hantée (là, ça peut se discuter). Une dernière rumeur enfin, prétend que son cadavre aurait disparu, que Sarah Winchester aurait été en quelque sorte avalée par la maison ; en réalité, son corps repose au cimetière Evergreen à New Haven aux côtés de son mari et sa fille.

Melmothia, 2009.

La Winchester Mystery House, par Ben Franske, 2002.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Deux vidéos sur Youtube proposent une agréable visite guidée de la maison :

Sarah Winchester’s Mystery House.

Winchester Mystery House.

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.