Citation de Phil Hine

« La fragmentation de la culture occidentale montre assez clairement comment la loi « diviser pour régner » est à l’oeuvre dans tous les aspects de notre expérience. Notre culture est profondément égocentrique – l’attitude prosaïque de singes brandissant des outils. Notre boucle comportementale « nous sommes supérieurs/vous êtes inférieurs » a dominé nos relations culturelles entre humains et avec les autres espèces de la planète, et il est également à la source de notions telles que le libre arbitre ou la spiritualité.

Au tournant du siècle, le passage de la religion à la science comme approche dominante pour définir la réalité, démontra que nous les singes avions besoin d’une dimension ontologique de l’acte afin de nous sentir en sécurité dans un monde de plus en plus perçu comme hostile. L’espace laissé vacant par le déclin de la religion fut rapidement comblé par les cultes de la psyché : la psychanalyse, et diverses liturgies mystiques/magiques. Ce qui offrit un mode de pensée confortable aux classes moyennes en cours de développement. L’illumination devint une façon supplémentaire de montrer qu’on valait mieux que ses voisins. Cette attitude a fini par devenir prédominante au cours des dernières décennies. Une magie pouvant être acceptée par la culture de masse perd toute sa puissance transformatrice, devient un agent du statu quo. Explorez par tous les moyens vos « mondes intérieurs », mais ne faites pas de vagues. L’évolution est sacrifiée à la sécurité. Dans un monde de chenilles, le papillon est un ennemi redoutable pour la stabilité. »

Extrait de « Le Réflexe Conditionné », Chaos Prêt à Cuire, Phil Hine. Traduction Melmothia, 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *