Pouvoir inutile n°253 : bousiller le parquet

Ce court article est la traduction d’un texte provenant du site OffBeat Earth.

« Non, ce n’est pas un montage Photoshop, ce sont de vraies empreintes humaines gravées dans un plancher de bois dur.

Le moine bouddhiste Hua Chi, âgé de 70 ans, a prié au même endroit dans son temple de Tongren, en Chine, pendant plus de 20 ans. Ses empreintes, qui vont jusqu’à une profondeur de 1,2 pouces à certains endroits, sont le fruit de ses prières répétées jusqu’à 3000 fois par jour. Maintenant qu’il est âgé de 70 ans, il dit qu’il a considérablement réduit son quota et ne prie plus que 1000 fois par jour.

Ces empreintes sont devenues une source d’inspiration pour les jeunes moines du temple: « Chaque jour, je viens ici et chaque jour je regarde le sol de bois, et cela m’incite à y laisser à mon tour des traces ». Genden Darji, a 29 ans. »

prints02
Photographie de l’agence Reuters.

Lire l’article original sur le site OffBeat Earth : Leaving Your Mark.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *